Fond d'écran - Photographier

Altruiste, meneur, épicurien… besoin de connaître votre profil ennéagramme et celui des personnes qui vous entourent ? Sachez qu’il existe de nombreux tests de personnalité pour apprendre à mieux se connaître. L’ennéagramme en est une parfaite illustration. Il consiste à se mettre en quête des émotions primaires, des énergies et des valeurs qui nous animent. Un modèle qui catégorise l’humain en 9 profils différents, selon les blessures vécues durant l’enfance.

Qu’est-ce que l’ennéagramme ?

Avant de vous expliquer comment trouver son profil ennéagramme, il convient de vous expliquer ce concept. L’ennéagramme, à l’origine, faisait référence à une figure ésotérique réintroduite en occident au début du XXe siècle par Gorges Gurdjieff. Au fur et à mesure des siècles, le concept a évolué et depuis 1970, utilisé comme une méthode efficace de développement personnel, présentant les 9 types de personnalité à l’initiative d’Oscar Ichazo et Claudio Naranjo.

Vous l’aurez compris, l’ennéagramme s’impose désormais comme un système permettant d’étudier la personnalité de la personne humaine. Ce modèle de connaissance de soi et de ceux qui nous entourent s’appuie sur 9 ennéatypes. Son principe est qu’il est centré sur les sources de motivation de l’homme et non sur son comportement.

Pour définir chaque profil, il se base sur différents mécanismes de l’esprit humain. Pour reprendre René de Lassus, l’ennéagramme est une technique qui explique « ce qui pousse » (motivation) les individus à faire ce qu’ils font et qui explique ce qu’ils font « le comportement ».

Il est donc question de dépasser l’image ou les idées que l’on se fait de soi-même provenant des retours de l’entourage, pour un travail de fond sur une nécessaire introspection. Une méthode qui a fait et ne cesse de faire ses preuves dans le processus de se connaître soi-même, mais aussi du monde qui nous entoure. Alors, comment se reconnaître dans ce modèle ?

Quels sont les 9 ennéatypes ?

En vous renseignant, sur les 9 types de personnalités, vous en saurez plus à propos du profil ennéagramme auquel vous appartenez.

L’ennéatype 1 : l’éthique (réformateur et perfectionnisme)

Le profil 1 est celui d’un perfectionniste qui ressent le besoin d’être en parfait accord avec les principes qu’il juge bons pour tous. S’il est en quête d’excellence et de perfectionnement, son défaut majeur est la colère. Son désir le plus profond est de chercher à être tolérant non seulement envers lui, mais aussi envers les autres.

L’ennéatype 2 : l’altruiste (serviteur)

Ce qui définit les individus du type 2, c’est l’altruisme. Ils sont résolument destinés à servir les autres. Leur compulsion personnelle est de ne pas se soumettre à leurs propres besoins, mais à ceux d’autrui. On les voit comme des individus chaleureux, mais parfois orgueilleux. Leur défi serait ainsi de découvrir les joies de l’humilité.

L’ennéatype 3 : battant (caméléon)

Le profil du type 3 a plus tendance à s’adapter à toutes les situations. Il se sociabilise rapidement. Derrière son ambition et sa grande capacité à relever les défis, se cache une fuite compulsive à l’échec. Comme il est de nature opportuniste, il n’hésitera pas à se gâcher dans le mensonge. Le grand défi du caméléon sera alors de rester authentique et vrai, quelles que soient les situations que lui impose la société.

Ennéatype 4 : L’artiste (tragique romantique)

Les profils 4 sont créatifs et imaginatifs. Ils sont animés par le goût inné du beau. Avides de gloire, leurs émotions sont un mélange d’euphorie et de tristesse. Côté obscur ? L’excès de convoitise. Ces personnes s’intéressent peu au futur et veulent tout avoir, là, tout de suite.

Ennéatype 5 : l’observateur

Les personnes du profil 5 sont très souvent en retrait. Cultivées et cérébrales, elles ont un besoin viscéral de comprendre ce qui les entoure. Le profil 5 exerce dans les postes d’experts. Le plus obscur de leur côté est l’avarice, d’où leur désir d’apprendre à partager leurs connaissances avec les autres.

Ennéatype 6 : le loyal (homme de troupe)

A l’image de l’éthique, ce profil s’adjuge d’un sens moral indéniable. Mais dans ce cas, il s’intéresse aux choses utiles pour lui et ses proches. Sa plus grande de peur est celle de trahir ou de se trahir. Alors, s’il ne cède pas à cette peur qui l’anime, il sera un coéquipier sur qui vous pourrez toujours compter.

L’ennéatype 7 : l’épicurien

L’optimisme, la bonne humeur et la joie de vivre sont les maîtres-mots qui illustrent le mieux la personnalité des individus du type 7. Ils sont de nature séductrice et extravertie. Dans leur vie professionnelle, ils réfléchissent à la seconde. Leur optimisme et créativité constituent pour eux des armes pour surmonter toute forme d’obstacles.

L’ennéatype 8 : le meneur (moraliste)

Ce profil est plus donneur d’ordre qu’autre chose. Les personnes de ce type sont connues pour leur force et dynamisme. La vie est un combat interminable et elles le savent : elles n’hésitent donc pas à y faire front pour assurer la protection de leur famille. Dans leur vie professionnelle, ce sont des dirigeants qui excellent dans leur capacité de gestion des risques et de prise rapide de décisions. Une qualité souvent perçue comme débordante voire tyrannique.

L’ennéatype 9 : le médiateur

La tolérance et l’ouverture d’esprit sont les mots d’ordre de ces médiateurs. De bonne compagnie pour leur excellente qualité d’écoute, ils adorent les ambiances conviviales, familiales, et ce, même dans le cadre du travail.

Quel est votre profil ennéagramme ?

Il existe sur le web plusieurs tests permettant de découvrir votre profil ennéagramme, l’ennéatype. Les spécialistes du domaine n’encouragent pas à se baser sur ce type de question. Tout l’intérêt réside dans la mise en place d’un processus pour se (re)connaître. Le but n’est pas de trouver son profilage en deux temps trois mouvements, surtout si vous ne savez pas quoi en faire.

Le cheminement est d’une importance capitale dans cette aventure. Le plus intéressant réside dans les démantèlement successif des fausses croyances sur qui vous pensez être. Cela n’est possible que par un processus d’introspection profonde. Voila comment, si l’ennéatype est révélé suite à un questionnaire, il éloigne le concerné de toute maturation intérieure.

Comme chaque individu correspond à un seul et unique profil, il aura tendance à prioriser certains éléments de sa vie au détriment des autres. Ceci devrait s’observer durant toute la vie d’une personne et non sur une période donnée, puisque l’être humain évolue.

Il convient de souligner que les individus bénéficient tous de 3 centres d’intérêt : le centre intellectuel, le centre instinctif  et le centre émotionnel. Chaque profil priorise l’un de ces centres. Afin de déterminer votre profil type, vous devez déterminer le centre sur lequel vous vous penchez le plus quotidiennement. Sachez que les personnes du centre instinctif accordent une attention particulière à la santé, le confort, l’alimentation et la sécurité. Pour celles du centre émotionnel, elles mettent un point d’honneur sur les relations humaines et les échanges affectifs.

Enfin, celles appartenant au centre intellectuel s’intéressent sur les choses qui sont pour elles intelligibles et sécurisantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *