Gestion - Gestion de projet

Vous êtes un leader né ? Ou vous envisagez de devenir un leader ? Certaines ressources intérieures vous seront nécessaires : être charismatique, inspirant, empathique, doté d’une autorité naturelle et d’une énergie communicative sont les principaux et précieux “outils” qui vous permettront de fédérer autour de vous une équipe soudée et motivée dans l’objectif d’atteindre, ensemble, un objectif commun.

Quelles sont les différentes étapes à franchir pour devenir un bon leader ? Petit manuel de méthodologie.

Le concept de leadership : petit rappel

Qu’est-ce qu’un bon leader ? Un bon leader doit disposer des clés pour donner envie à son équipe de l’écouter, de suivre l’élan qu’il lui insuffle et de se dépasser.

Pour ce faire, il doit savoir anticiper et se projeter (dans un avenir à la fois proche et lointain) pour “tracer le chemin” en transmettant une vision claire et motivante. Savoir emmener les autres avec lui sur cette voie à travers, d’une part une énergie positive et constructive, d’autre part une vision claire et inspirante de son projet.

Le leader doit également être capable de prendre des décisions en tenant compte des besoins et qualités de chacun, et de se remettre constamment en question, ce qui nécessite une certaine humilité. Sans oublier une nécessaire capacité d’adaptation au fur et à mesure que le projet qu’il mène évolue. Car ce projet, c’est du vivant, donc de l’imprévu !

Avec finesse et subtilité, intégrité et transparence, le leader doit savoir guider tout en étant capable de déléguer, ce qui nécessite de la sensibilité et de l’empathie. Pour ce faire, il doit pouvoir écouter et se rendre disponible pour communiquer : il sera d’autant plus respecté par son équipe que celle-ci aura une confiance aveugle en lui !

Les étapes à franchir pour devenir un bon leader

Comment amène-t-on son équipe vers l’avenir ? Comment incarner une vision forte et fédératrice ? Quelle est la bonne posture à adopter ?  Tout cela s’apprend ! On peut ainsi affirmer que devenir un bon leader, c’est apprendre à apprendre. Donc, être prêt à se questionner, tant sur sa position et sa mission que sur les valeurs que l’on défend et la façon dont on va les incarner. Pour cela, on peut se faire accompagner par un coach avec une formation professionnelle.

Ainsi, devenir un bon leader implique de se lancer dans un processus personnel de longue haleine, une démarche réflexive intense. Ce qui commence par le self-leadership, autrement dit la capacité à établir la libre direction de soi-même, et ce avec le plus d’authenticité possible.

Il s’agit de se remettre profondément en question, en commençant par faire le deuil du concept de toute-puissance, en prenant conscience qu’il suffit d’être puissant ponctuellement, là et seulement là où le besoin s’en fait sentir. Rappelons que le bon leader ne dirige pas à proprement parler, mais coopère avec son équipe, la coordonne dans un esprit de collaboration et de communication, en se recentrant pour commencer sur sa responsabilité.

Ensuite, il est important de travailler sur son intelligence émotionnelle. Avoir conscience de ce que l’on croit sur soi-même et de ce qu’on projette sur les autres. Quitte à en tirer leçon et à accepter, puis essayer, de changer, d’évoluer.

Avant d’amorcer cette transformation, il faut également faire le point sur son action managériale, et évaluer la façon dont on peut la faire progresser au service d’un bon leadership.

Puis, concrètement, il faut apprendre à agir comme un leader :

  • Priorisez les projets et identifiez clairement ce qui doit être fait, et par qui. Sachez communiquer ! N’oubliez pas, ce qui se conçoit bien s’énonce clairement…
  • Élaborez des plans d’action qui spécifient les résultats attendus, les ressources requises, les obstacles prévisibles, les dates d’échéance, de révision.
  • Voyez toujours le verre à moitié plein : votre équipe se noie dans la résolution de problèmes ? Pas vous, car vous, vous préférez déceler les nouvelles opportunités, et les exploiter.
  • Organisez rigoureusement le suivi de vos directives et actions. Vous devez précisément savoir qui fait quoi, quand, pourquoi, dans quel but. Votre équipe comprend des satellites, vous êtes la tour de contrôle !
  • Apprenez à penser “nous”, et non plus “je”. Pour cela il faut de la bravoure, du courage, du tempérament ! Apprenez aussi à faire confiance. D’abord, en vous; mais aussi dans chacun des membres de votre équipe. Former un tout avec eux passe par cette notion clé (pas si facile à maîtriser) de confiance. En effet, cela requiert un certain lâcher-prise, une réelle empathie, ainsi qu’une capacité à sentir et ressentir. Par ailleurs, la confiance induit la sécurité, un sentiment fondamental à tout groupe.

Pour devenir un bon leader, entamer cette démarche hautement réflexive et valider toutes ces étapes, vous pouvez suivre un programme de formation avec un coach professionnel.

Finalement, devenir un bon leader s’apparente à se mettre dans la peau d’un chef de meute. Sauf que ce dernier est le garant de la survie de son groupe tandis que le leader s’occupe “simplement” de la bonne réalisation d’un projet commun. Et n’oubliez pas que le leadership est un choix. À partir du moment où vous décidez d’endosser ce rôle, avec tout ce que cela implique, vous êtes déjà devenu un leader.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.