coach émotionnelle

Besoin de donner du sens à votre quotidien et tout particulièrement à votre pratique professionnelle ? Se consacrer à l’accompagnement est une manière très intéressante d’y parvenir ! Devenir coach en intelligence émotionnelle est en effet une opportunité d’accompagner celles et ceux qui en font la demande. Objectif ? Permettre à ceux qui le souhaitent d’évoluer vers plus d’aisance et de sérénité dans leur environnement professionnel comme personnel.

Mais on ne devient pas coach émotionnel du jour au lendemain. Cela nécessite l’acquisition de connaissances et de compétences. Découvrez comment réussir dans le domaine grâce à un parcours formatif dédié !


Étape 1 : Comprendre l’intelligence émotionnelle

Avant de choisir la bonne formation en coaching pour devenir coach en intelligence émotionnelle, il faut comprendre en quoi consiste ce métier. En commençant par le concept central d’intelligence émotionnelle. S’il y a quelques années on ne jurait que par le QI (Quotient Intellectuel), il apparaît clair aujourd’hui que la capacité à gérer ses émotions est un biais d’évolution beaucoup plus précieux.

Avec l’intelligence émotionnelle, le coaché pourra :

  • Différencier et discerner les émotions qui interviennent dans son processus de pensée
  • S’éveiller à l’écoute de ses propres sentiments et savoir les exposer aux autres
  • Avoir la capacité d’éprouver ou de délaisser une émotion selon la situation
  • Comprendre les émotions les plus complexes

Devenir coach en intelligence émotionnelle permet d’accompagner le développement de son quotient émotionnel pour permettre au coaché d’être à l’aise dans son environnement professionnel comme personnel.

Étape 2 : Comprendre la mission du coach

Appréhender sa propre intelligence émotionnelle est une chose, mais le rôle du coach va plus loin. Il doit permettre au coaché d’acquérir des capacités pour en faire de même. L’aspect pédagogique est donc une part essentielle de l’accompagnement afin d’enseigner à son coaché comment acquérir une véritable agilité avec ses émotions.

À travers une relation basée sur l’écoute et l’échange de qualité, le coach transmet des outils concrets à son coaché (on pense à l’ennéagramme, notamment) pour mieux se comprendre. Mais aussi savoir gérer, contrôler et comprendre ses émotions. Devenir coach en intelligence émotionnelle ne veut donc pas simplement dire avoir le contrôle et la compréhension de ses émotions, c’est aussi pouvoir transmettre cela à une tierce personne en fonction de ses objectifs.

Étape 3 : Trouver la bonne formation

École supérieure d'éducation de Harvard - Éducation

Devenir coach en intelligence émotionnelle ne s’apprend pas seul. Même si de nombreuses ressources en ligne existent pour aborder la question, il est nécessaire d’effectuer une formation diplômante permettant d’attester de ses connaissances et compétences, et d’acquérir la confiance du public qui sollicitera ces dernières. Le choix de la formation réalisée peut donc être extrêmement déterminant.

Il existe une multitude d’organismes de formation et de cursus en matière de coaching. Il convient donc de veiller à choisir celui qui saura correspondre à son besoin. On prêtera attention au contenu proposé dans la formation en demandant des renseignements sur les détails du programme pour s’assurer que ce dernier aborde bien tous les thèmes attendus et permette une formation complète.

Qui plus est, les références et certifications peuvent être un bon indice de la qualité du programme d’une formation. On peut aussi se fier à la e-réputation de l’organisme de formation choisi et aux avis laissés par les anciens formés.

Étape 4 : Choisir le bon moment pour se lancer

En optant pour une formation dédiée, c’est la décision de donner un nouveau virage à sa carrière pour devenir coach en intelligence émotionnelle qui est prise. Cela implique de nombreux changements et notamment d’ajouter une certaine charge de travail à son quotidien le temps de sa formation.

Le plus souvent, ce sont plusieurs sessions de formation qui sont proposées au cours d’une année. On essaiera donc de choisir celle qui correspond le mieux à ses possibilités quitte à se faire aider par des proches durant cette période afin de bénéficier de tout ce que la formation aura à offrir. On opte donc pour un moment propice au changement qui permet de se consacrer à fond à ce nouveau projet.

Étape 5 : Suivre la formation

Une fois les renseignements pris, le bon moment choisi et l’inscription réalisée, il est temps de s’y mettre ! Le rythme d’une formation dépend d’abord et avant tout du format que l’on a choisi, tout comme sa durée. Il convient donc d’adapter son planning le temps du cursus pour suivre les cours proposés et pleinement s’y consacrer. C’est une période qui peut être un peu intensive, mais aussi très stimulante ! Nombreux sont celles et ceux qui ne sont pas effrayés par la charge de travail, galvanisés par ces nouveaux apprentissages et les possibilités qui s’offrent à eux.

La formation s’achève par la livraison d’un diplôme ou d’une attestation de formation que l’on obtient soit sur la base du contrôle continu soit après un examen final par exemple. Il s’agit du précieux sésame permettant de devenir coach en intelligence émotionnelle pour de bon.

Etape 6 : S’installer et commencer son activité

Une fois formé pour devenir coach en intelligence émotionnelle, il est tout à fait possible  de créer sa propre entreprise et d’ouvrir son lieu de consultation. Cela demande quelques démarches administratives, mais aussi de réaliser un véritable travail de communication pour se faire connaître. Devenir coach en intelligence émotionnelle signifie aussi démontrer que sa pratique peut apporter de véritables bienfaits en communiquant autour de son activité auprès du public de sa ville ou même plus si l’on décide de proposer des séances en distanciel.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *